Brian Cash

Write about what you know and what interests you!
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Ma seconde nature

Ma seconde nature - Brian Cash

J'adore me balader en nature. Rien n'est plus important pour moi que de passer au moins une demi-heure quotidienne dans les forêts près de chez moi, à marcher ou à courir avec mon chien. C'est une relaxation dont je ne saurais jamais me passer et dont je n'ai d'ailleurs, jamais su me passer. Lorsque j'étais enfant, nous habitions avec ma famille dans un coin assez isolé, à 30 minutes de la ville et de l'école. Alors, on avait un terrain de jeu énorme et on passait peu de temps à l'intérieur. Alors que la plupart des autres enfants ne vivaient que pour les jeux vidéos, nous en étions toujours à l'ère préhistorique, jouant avec des bouts de bois dans la forêt, grimpant aux arbres, construisant des cabanes qui s'écroulaient toujours, capturant des crapauds ou tentant d'apprivoiser des chats sauvages.

L'université a été une période difficile pour moi, car j'étais habituée à vivre dans la nature. Même adolescente, je n'avais pas tourné le dos à cette passion malgré les bars, les fêtes alcoolisés, les garçons et le reste des trucs « cools » que la majorité des filles de mon âge adorait. Ce serait mentir que de dire que ça ne m'intéressait pas, mais sans m'en rendre compte, je crois que j'avais trouvé un juste milieu. Donc, me retrouver dans une grande ville comme ça, entourée d'un tas de gens qui s'ignorent totalement et à des centaines de kilomètres de la mer (j'exagère !), ça ne m'a pas plu. Là où je vivais, on se connaissait tous. On s'appréciait plus ou moins, mais on se connaissait.

Lorsqu'on s'est décidé de faire ce déménagement montréal, et d'acheter cette maison, j'ai aussi insisté sur le fait qu'elle devait être proche de la nature. Pour moi, c'est extrêmement important que le lieu où je vive soit dans un environnement non pollué, peu fréquenté, où je pourrais aller me balader lorsque j'en ai le temps. Avoir tout à portée de main, ça ne m'intéresse pas, je préfère faire 30 minutes de vélo pour aller au magasin le plus proche qu'avoir à descendre quatre étages pour me retrouver dans une rue commerçante, peuplée de monde après une petite minute de marche. Je suppose que cela dépend aussi de votre nature en tant que personne. Je n'ai jamais été très extravertie ou intéressée par une vie sociale exubérante.

Je préfère aussi prendre une moto ou un vélo au lieu de ma voiture. Dernièrement, j'ai placé ma vieille moto à vendre, mais je compte en acheter une nouvelle dès que possible, lorsque l'été sera de retour. Dans tous les cas, n'oubliez pas de prendre du temps pour vous promener seule ou accompagnée dehors. La nature est un excellent remède contre nos anxiétés !

 

The author:

author

Je suis étudiant universitaire et grande surprise, j'adore le Web. Je me fais un plaisir constant de couvrir un ensemble de sujets avec lesquels j'aime mettre ma touche personnelle. On me dit obstiné, motivé et bavard : je suis donc tout désigné pour être un bon blogueur et un bon membre de la communauté Twitter. Viens me lire, je ne suis pas vraiment sorteux!