Brian Cash

Write about what you know and what interests you!
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un séjour réparateur

Prendre des vacances était indispensable pour moi, au mois de juin dernier. J’étais fatigué depuis trois mois, et je ne parvenais plus à me reposer correctement, même pendant la nuit. Je m’éveillais avec la sensation de ne pas avoir dormi. Chaque matin, les bâillements rythmaient mon réveil. Je ne pouvais plus travailler sereinement. Ma conjointe voyait que je dépérissais. Elle m’avait proposé plusieurs solutions, mais je ne les ai pas suivies. J’ai fini par reconnaître que je ne pouvais plus continuer à exercer ma profession dans cet état d’épuisement. J’ai posé quelques jours de vacances, mais ma conjointe ne pouvait pas s’absenter. Elle m’a secondé dans la recherche d’une chambre d’hôtel, dans un lieu reposant. Passer quelques jours seul ne me plaisait pas, au début, mais je n’avais pas d’autre choix si je voulais partir tout de suite.

Comme nous avions commandé un test qualité de l air maison à la maison, je voulais être présent quand il serait fait. J’ai laissé quelques consignes à ma conjointe pour que mes bonsaï soient bien soignés. Après une vérification totale de mes bagages, j’avais laissé quelques pulls et mis, à leur place, quelques tee-shirts. Mon chargeur de téléphone était rangé dans ma pochette en cuir, que je porte toujours sur moi. L’heure de mon départ était arrivée, quand je m’aperçus que je n’avais pas envoyé de message à mes parents pour les prévenir de mon absence. Ma conjointe me rassura, je pouvais, comme elle me l’expliqua, les appeler une fois que je serais sur place. Je partis l’esprit léger, tranquille, avec le sentiment de n’avoir rien oublié.

J’ai passé le premier soir à lire et à regarder la télévision. J’avais l’impression d’être parfaitement détendu. Pourtant, quand je me suis couché dans le grand lit au matelas, et aux oreillers aussi moelleux que des nuages, je n’arrêtais pas de penser aux obligations qui m’attendraient dès mon retour. Je me suis levé, j’ai tourné dans la chambre d’hôtel, puis je me suis effondré de fatigue sur le canapé. Au matin, mes épaules et ma nuque étaient douloureuses. Après être descendu pour me sustenter, j’ai recouvré un peu d’énergie. Un passage au spa me détendit, et j’ai même pu marcher, car le soleil inondait la campagne. Cette marche m’a libéré de mes soucis. Je n’étais plus le même quand je suis revenu, après plusieurs heures de passées dans la nature. Rasséréné, j’ai passé le restant de mon séjour sans être fatigué.

 

The author:

author

Je suis étudiant universitaire et grande surprise, j'adore le Web. Je me fais un plaisir constant de couvrir un ensemble de sujets avec lesquels j'aime mettre ma touche personnelle. On me dit obstiné, motivé et bavard : je suis donc tout désigné pour être un bon blogueur et un bon membre de la communauté Twitter. Viens me lire, je ne suis pas vraiment sorteux!